Les fourmis de feu

Note extraite du journal de Bowlan Querwan, chevalier solitaire, novice en arts étranges. Compagnon de la guilde des Arpenteurs de Cosme.

Dans la foré pas loin de Snake, on a trouvé une bizarre petite montagne habité par des fourmis. Jy a jeté un coup dil pas ce que y avait une drôle de machin qui volait au-dessus de la foumirlière (Kharleck il a dit que cest comme ça que ça sappelle). En fête, la foumirlière, ça ressemblait à un petit volcan. Et que les fourmis, elles cherchaient du bois pour le ramener dedans. Les fourmis ont auraient dit des fourmis rouges, mais un peu plus grosse. Et des fois, du trou du volcan, y avait de la boue rouge et très chaude qui sortait (comme de la lave y paraît, mais moi jen ai jamais vu).

Tout ça cétait loomique. Les autres y zont dit que cest du loom rouge, alors comme je suis étudiant (jai des lunettes !) et que cest le loom rouge qui mintéresse, je ma intéressé à la lave.

Les fourmis quand elles te piquent, tas limpression que ça brule, cest rigolo ! Tas la peau un peu brulé. Cest pour ça que je les appelle fourmi de feu, mais sinon cest des fourmis rouges. Et pis elles brule pas quand elle mette le bois dans la lave. Alors que des mouches, oui.

Angron, le démoniste rigolo, il a essayé de récupéré la lave qui flotte toute seule dans un gobelet de métal. Il a voulu prendre le mien, mais moi ja pas voulu. Et tout de manière, ça a pas marché, tout ce que ça a fait cest que y a eu plein de petites gouttes partout, on aurait dit que cétait passé à travers le gobelet. Et sa manche à Argon elle a prit feu, mais y sest pas fait mal

Alors je ma concentré pour comprendre comment quon fait pour estraire le loom. Dhabitude, cest pas moi qui comprend, mais là oui. Je deviens un bon étudiant.

La méthode, cest tout bête, il suffit de prendre la lave dans sa main. Les zautres y zont dit que cétait pas ça. Jai dit que si jétais sûr. Alors, Angron, il a dit qui le ferait. Il fallait attendre que la lave elle soit en bas dans la petite montagne. Il a mis la main dedans et il a fait une drôle de tête. Faut dire que ça sentait le cochon roti. Et pis il nous a regardé de façon bizarre. Il avait les zieux tout grand ouvert, et il sest jeté sur Lune dAmbre, il a voulu la faire tomber. Ca a pas plu a Jaime, mais cétait sur. Jaime il a sorti sa rapière, mais il était tout embété, il voulait pas tué Angron. Cest pour ça que je la assomé de toute mes forces avec mon épée à deux mains. Il a dormi toute la nuit. Le matin, il nous a fait rire passe que il a dit quon était des démons, et Lune dAmbre, il la pas attaqué, il essayait de passé entre les jambes du plus grand des démons. Il a dit aussi quil avait mal à la tête.

Ja peut être tapé un peu fort.

Mais la lave, elle flottait toujours de temps en temps dans lair. Alors ja décidé de la prendre. Quand les zautres, y zont vu, ils mont crié dessus. Faut dire que ça faisait pas mal, mais que ma main elle brulait. Mes doigts y sont devenus tout noir, et on voyait comme les os. Pis, le bout de la lave a refroidi, et ma peau, elle est revenu. Javais un cailloux dans la main.

Kharleck après il me la prit, mais il me la rendu. Il a réfléchit un peu dessus et il a dit que cétait normal que Angron y soit devenu fou passe que y avait un fragment du phyllum psychologique dEgil Skallagrimmson. Cest dommage, moi je voudrais plutot celui de Linus le sanglant.

Mais Angron, y ma dit que ça pourrait quand même me servir pour continuer à être étudiant.

Après les fourmis, elles zont laissés leur maison et elles sont parti ailleurs.

Texte original, notes sans correction.

 

Technique :

La récolte de lave dépend de la taille de la fourmilière.

Une petite fourmilière permet de récolter 1d6 de loom.

Dans le cas présent, le fait déchouer au test de récolte a provoqué 2 effets :

Les fourmis récoltent les résidus de loom pour former un nouveau fragment. Elles entretiennent ensuite ce fragment. Dès quune récolte a lieu, les fourmis recherchent un nouvel endroit pour fonder une nouvelle fourmilière et ainsi de suite.

Des légendes parlent de fourmilière de plusieurs mètres de hauts.

Le feu est la vertu de la pureté dans l'action. Seule l'action libérée de la pensée sera aussi libre que le feu - Aphorisme Felsin

Dernière modification : jeudi 8 juin, 2000

Accueil
Sommaire
Ressources
Projets
Auteurs
Liens